Locomotives vapeur Partie 2


 

Locomotives vapeur 2-8-2 "Mikado" série H6, époque II-III, marque Trix, année de sortie 2006

Les 2-8-2 « Mikado » (141 selon la classification française) ont  été les locomotives à vapeur les plus connues non seulement en Amérique du Nord mais aussi dans le monde entier.
 
La disposition 2-8-2 a été à l’origine développée autour de 1883 par le Baldwin Locomotive Works pour Japan Railways  s’où la locomotive a reçu son surnom célèbre de « Mikado » en référence à l’empereur du Japon.
    
La disposition  2-8-2 de la locomotive permettait de placer le foyer derrière et non devant  les roues motrices, et de le construire plus large et plus profond. Un taux de combustion plus important pouvait être soutenu et par voie de conséquence générait une plus grande capacité de production de vapeur offrant  plus de puissance à des vitesses plus élevées. Autre avantage la possibilité d’utiliser des roues motrices plus grandes en libérant l’espace qu’aurait pu prendre le foyer dans une configuration en arrière de la cabine. Cela signifiait que le 2-8-2 était capable de vitesses plus élevées avec un train lourd qu'une disposition 2-8-0.
 
La Mikado est restée la locomotive de fret routier la plus répandue sur  la plupart des chemins de fer jusqu'à la fin de la vapeur. Plus de 14.000 ont été construites, versions lourde et légère, de 1917 à 1944  pour le service nord-américain, représentant environ un cinquième de toutes les locomotives en service à l'époque.
Il est à noter que c'est la firme  Baldwin Locomotive Works, qui pour la France dans l'urgence des besoins d’après-guerre, dessina les plans de ces machines, en les modifiant pour le réseau français à partir la Mikado légère. C'est ainsi qu'une commande de 700 locomotives tous services (mixtes) fut passée en février 1945 pour constituer la première tranche : les 141 R 1 à 700.
 
Le modèle réel
 2-8-2 "Mikado"
 

 

 Le modèle réduit

 Le modèle Trix correspond à la  Mikado de la série H6 dite légère est essentiellement en métal, avec conducteur et mécanicien dans la cabine.

Elle est digitalisée et sonore et accepte des rayons légèrement inférieurs à 450 mm, ne présentant pas de problèmes pour circuler sur mon réseau. Le fonctionnement sur rail est exempt de tout reproche.

Deux photographies de la "Mikado" de Trix

Mikado de Trix 
Mikado de Trix
 

 
Locomotive 2-6-6-2 série H4 de Bachmann Spectrum, époque I-II, année de sortie 2008
 

Les chemins de fer de Chesapeake & Ohio a commandé les premières  locomotives à vapeur 2-6-6-2 (130+032 selon laclassification française) de la société ALCO en 1911.  Ces imposantes locomotives présentaient l'avantage d'être moins consommatrices en charbon que les 2-8-0 « Consolidation » qu'elles ont progressivement remplacées.

Les 2-6-6-2 se sont avérées idéales par  leur puissance et leur flexibilité pour tracter les trains lourds et notamment pour le transport du bois dans les zones montagneuses.

La locomotive 2-6-6-2 était une  Mallet scest à dire était une locomotive articulée à cylindres compound  à basse pression et haute pression.

La série H4 a été mise en service en 1920, les dernières 2-6-6-2 type H6 ont été construites en 1949 et retirées du service en 1953. Il est actuellement préservé deux 2-6-6-2 de type H6.

Modèle réel
 
 
Le modèle réduit
 
La reproduction de Bachmann est à mon avis très réussie. Le modèle est en plastique avec châssis métallique avec de nombreuses pièces rapportées. Je n’ai pas rencontré de problèmes pour la faire circuler sur mon réseau et j’ai apprécié sa bonne sonorisation.
 
Deux photographies sous deux angles de vue
 
 2-6-6-2
 
 
 

VOIR LA VIDEO

http://www.youtube.com/watch?v=hlVMW9JapwM&list=UUjUwPdyy2F1Cg7CMfACzS-g&index=12&feature=plcp

 


 
 
Locomotive 4-6-4 type I-5 de Broadway Limited Import (BLI), époque II-III, année de sortie 2009
  
La ville de New Haven (l'État du Connecticut, Etats Unis) reçue 10 locomotives 4-6-4 (232 selon classification française) construites par la société Badwin en 1937. C’étaient les dernières vapeurs commandées et certainement des plus belles. 
La I-5 a gagné une excellente réputation pour des performances exceptionnelles et un service fiable. Toutefois, en 1939, avec l’introduction des locomotives diesel DL109 en 1941 et la PA 1948 et 1949, elles ont toutes prises leur retraite au début de 1951.
 
Modèle réel
 
 4-6-4

Le modèle réduit

 Le modèle réduit est réalisé en laiton essentiellement, et ABS très minoritaire. 

Les  éléments rapportés sont très fins (en laiton essentiellement), l'intérieur de la  cabine est également très détaillé (foyer, commandes, chauffeur et  mécanicien...) et avec l'éclairage. Toutes les roues sont métalliques  ainsi que les bogies. Au niveau de la sonorisation la qualité est également au rendez vous.

 

Deux photographies pour apprécier ce modèle

 464
 
 
 464
 

VOIR LA VIDEO

http://www.youtube.com/watch?v=YEFwnJ1ghp4&list=UUjUwPdyy2F1Cg7CMfACzS-g&index=17&feature=plcp

 

Dreyfuss 4-6-4 Hudson de MTH, époque II-III, année de sortie fin 2009
 

 Petit historique sur la lobomotive Dreyfuss 4-6-4 (232 selon la classification française)

Dans les années 1930 on assiste à une recherche de l’aérodynamisme pour les locomotives à vapeur.

Henry Dreyfuss en 1938, pour le compte de New York Central's Hudson, a conçu une ligne aérodynamique la plus réussie du XXe siècle en la matière. Plutôt que d’imiter les concepteurs précédents, utilisant un carénage Il a laissé la plupart des organes de roulement inférieurs exposés, en vue d’un l'entretien de routine plus facile à réaliser.

Il a su apporter une touche élégante à la locomotive, très art déco, avec un avant sphérique typique, lui conférant un look résolument moderne qui en fit le symbole de la NYC. Son image a été utilisée dans les emblèmes et la publicité de l’époque.

Modèle réel

 Dreyfuss 4-6-4
 
 
 Le modèle réduit
 

Le modèle MTH sorti fin 2009 est en métal moulé et très finement détaillé. C'est une de mes locomotives préféres. Les fonctions sonores sont très nombreuses et il dispose d’un fumigène synchrone avec la vitesse.

La cabine et le châssis peuvent être éclairés, et l’on retrouve les deux opérateurs aux commandes. Le fonctionnement est impeccable.

 Deux photographies du modèle réduit 

Dryfuss 4-6-4 
  
VOIR LA VIDEO 

 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 28/02/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site